#HORS-SERIE – TOP FLOP 2017

(RE-RE) Bonjoir à tous !

Dernier post concernant les hauts et les bas de l’année cinématographique que nous avons vécu cette année. Ce post fait suite aux TOPS et aux MEH, donc vous pouvez les retrouver en cliquant juste sur les mots ci-dessus. Je rappelle encore une fois que ce classement est purement subjectif et qu’il n’engage que moi. Toutefois, si vous avez envie de partager votre avis, l’espace commentaire est fait pour ça. On se retrouve donc pour parler des flops, et des flops, il y en a eu, on va pas se mentir.

Vous êtes prêts ?

Alors on est de nouveau tarpi.


N°10 – LA GRANDE MURAILLE, de Yimou Zhiang / PASSENGERS, de Mortem Tyldum

LGM_PASSENGERS.png

La Grande Muraille est une déception à tous les niveaux. C’est pas assez hollywoodien pour être un bon blockbuster, mais ce n’est pas assez chinois pour être vendu sur le marché asiatique. Hollywood vend aujourd’hui ses films sur le marché asiatique, pour rentabiliser ses films et c’est pas nouveau. Le marché asiatique est très friand de leurs films, parceque ça explose de partout et parceque les FXs, les chinois ils aiment ça. Mais de la à se retrouver avec un film bâtard, à la croisée entre un blockbuster couplé à un péplum chinois, avec un Matt Damon à coupe mulet archer, je dis non. Le public occidental n’est pas prêt pour ce genre de production, et moi non plus. En revanche, Passengers avait tout pour plaire ! Chris Pratt et Jennifer Lawrence dans le même film, normalement ça doit matcher. Mais c’est pas le cas, la faute à un scénario qui devient brouillon au fur et à mesure que l’intrigue avance, des personnages qui apparaissent cinq minutes avant de mourir d’un coup et à une amourette complètement niaise. En réalité, le film aurait été un stand-alone, ça aurait pu fonctionner… Mais comment attaquer le marché avec aussi peu d’acteurs ? Mystère.

N°9 – RESIDENT EVIL : CHAPITRE FINAL, de Paul W. S. Anderson

348680.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

J’avais dévoré en une semaine la franchise, les cinq premiers films ont fait mes soirées et j’attendais de voir ce nouveau volet avec impatience. Et qu’est-ce qu’elle est vite retombée quand j’ai vu le film, oulalah. C’était clairement n’importe quoi. J’attendais la conclusion de 14 ans de bons et loyaux service d’Alice face à Umbrella pour au final n’avoir qu’une potentielle suite en préparation… Niquez-vous.

N°8 – SILENCE, de Martin Scorsese / LIFE : ORIGINE INCONNUE, de Daniel Espinosa

SILENCE_LOI.png

Mais c’est à croire que c’est souvent un film sur deux chez ces réalisateurs… Le Loup De Wall-Street figure parmi mes films préférés, la prestation de léonardo DiCaprio était complètement folle et j’avais adoré son histoire… Autant ici, si vous voulez réellement passer 2h30 devant un film d’une nullité abyssale, profondément chiant comme la pluie et qui n’apporte rien, régalez-vous, c’est pour moi. Tous les acteurs sonnent faux, la réalisation est aux fraises… C’est pas bon du tout. Tout comme Life finalement. Copie plus que pâle d’Alien, sans le suspens, le frisson et les acteurs, ce film est une daube sans nom. Et ce n’est pas son twist final qui sauvera l’affaire hein. Ce genre de fin, ça fait des années qu’on nous joue le coup, si vous pouviez juste arrêter de nous prendre pour des truffes, ce serait sympa, je vous remercie.

N°7 – SEULS, de David Moreau

343218.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

C’était pourtant si prometteur ! Comment est-ce qu’il était possible de se planter à ce point ? L’univers de la BD était étouffante et complètement surréaliste. Les personnages étaient profonds et adultes, même s’ils sont tous des enfants. Ici, les personnages sont creux, l’univers est loin d’être aussi bon que dans la BD et les acteurs sont lisses, beaucoup trop même. On repassera pour une bonne adaptation d’une de nos BD décidément…

N°6 – POWER RANGERS, de Dean Israelite

291018.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Encore un pilier de mon enfance massacré par des scénaristes qui n’ont vraiment rien compris à l’univers de la série. En fait, tout n’est pas a jeter. Toute la première partie, fait vraiment penser à Chronicle, avec la découverte des pouvoirs, les relations qu’on les personnages entre eux et même avec leurs sexualités. C’était super intéressant jusqu’à ce que Bryan Cranston débarque. Les scènes d’actions sont quasiment inexistantes, les FXs sont pas top et l’ensemble reste assez… Bof ? Oui, bof.

N°5 – LA MOMIE, de Alex Kurtzman

437216.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Ca commençait plutôt pas mal tout ça. L’entrée du Dark Universe, tellement rêvé depuis la sortie de Van Helsing, une scène d’action monstrueuse dès le début du film, une autre à bord d’un avion à la dérive, une autre dans les rues de Londres, une autre contre Russell Cro… Vous l’avez ? C’est répétitif, c’est trop de FXs pour pas grands choses et c’est du Tom Cruise qui nous refait encore une fois du Tom Cruise. Pas d’inspiration, pas de place dans le Top, c’est comme ça.

N°4 – TRANSFORMERS : THE LAST KNIGHT, de Michael Bay

466753.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

J’avais adoré le quatrième film. C’était 2h43 d’action complètement folle, non-stop, servi par une histoire qui revoyait les bases de la franchise : nouveaux héros, même univers. Et c’était badass, vraiment badass même. Alors, vous pouvez imaginer comment j’étais en entrant dans la salle ? Hypé, oui. Et j’en suis ressorti avec une violente envie de brûler le cinéma. C’était complètement nul. Complètement mal filmé. Les ratios d’images sont pétés du début jusqu’à la fin. Les acteurs sont aux fraises (Anthony Hopkins vulgaire, never forget), les FXs sont pas ouf non plus… Et ce n’est pas la scène finale qui me fera attendre le sixième (putain) film prévu et daté. Optimus Prime est mort… Vive Optimus.

N°3 – VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES, de Luc Besson

201193.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Mais qu’est-ce qui s’est passé avec ce film sérieusement ? Tout est là pour en faire un hit en puissance ! L’univers gigantesque, les personnages, les enjeux, les caméos (Alain Chabat, je ne t’oublierai jamais)… TOUT ! Au final, nous avons eu un personnage masculin qu’on aurait pu appeler « CONNARD » c’était pareil, Laureline ne sert à rien, on n’exploite qu’une petite partie du monde, le méchant est grillé dès le départ… Seuls points positifs ? Les FXs fait pas une boite française et le générique de fin.

N°2 – ALIEN : COVENANT, de Ridley Scott / A CURE FOR LIFE, de Gore Verbinski

ALIEN_ACFL.png

Deux films attendus, deux gachis absolus. L’un était la suite du lamentable Prometheus, qui nous avait offert deux heures de purge absolue dans une histoire devant raconter les origines de la vie sur Terre, mais qui, par un hasard complètement surréaliste, s’est transformé en survival moisi, avec des acteurs n’ayant aucunes émotions et un alien de fin qui ne faisait même pas envie. Alors, est-ce que Alien : Covenant a-t-il fait mieux ? Non. On reprends les mêmes, on recommence et on fait pire. Et c’est pas l’aspect violent du titre qui va calmer les fans de la franchise. C’est lamentable, à tel point que la suite se concentrera sur les androïdes au lieu des aliens. Bordel. De. Merde. Sinon l’autre est un mauvais thriller, malgré une ambiance irréaliste, mais qui vire dans le fantastique un peu trop rapidement et un peu trop facilement. C’est servi par de bons acteurs et une bonne mise en scène, mais bizarrement, l’ensemble est assez indigeste et c’est le plus triste. Mais moins triste que la première place.

N°1 – JUSTICE LEAGUE, de Zack Snyder Joss Whedon

390831.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Batman V Superman a tué ce film. J’ai adoré BVS mais j’étais tellement hypé quand le projet était annoncé, j’attendais toutes les news religieusement et j’étais littéralement comme un gosse quand le film s’est lancé, le tout jusqu’à la fin avec la dernière scène post-générique. Mais alors, qu’est-ce qui s’est passé depuis ? Les annonces concernant le fait qu’il manque 50 minutes au film, que la musique devait être signée par JUNKIE XL (un des compositeur de BVS avec Hans Zimmer) et le fait que Warner Bros sabote le film depuis sa sortie. Une preuve ? L’affiche américaine, une semaine après la sortie du film. On y voit Superman bordel. C’était pas le climax du film ? Sérieusement ? Sinon, tout a été édulcoré au maximum, Batman vénère Superman alors que dans le film précédent il voulait juste le crever sa mère et le méchant qui ne sert à rien. Retenez ici que ce n’est pas le film qui nous était promis. A la base, ça devait être une fresque de deux films de quasiment trois heures à chaque fois, la première partie s’arrêtant avec l’arrivée de Darkseid sur Terre et la résurrection de Superman. C’était ce film-là que nous méritions. Pas celui qu’on a eu. Je reviendrai bientôt sur le massacre du film, à travers une critique (qui devrait arriver bientôt) mais aussi à travers une chronique. Justice League est la plus grosse déception de cette année. Et la question qu’il faut maintenant se poser quand on pense à ce film c’est : Est-ce que la stratégie du DCEU était la bonne ? Est-ce la Warner n’a pas été trop vite avec leurs univers ? Les prochains films vont devoir prendre un virage à 180° s’ils ne veulent pas subir le même sort.


Merci à tous d’avoir suivi ces trois petits posts, je vous souhaite de bonne fêtes de fin d’année et on se retrouve en 2018 pour de nouvelles aventures. Prenez soin de vous et allez voir des films, la bise !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s