#CRITIQUE 136 – ALIEN COVENANT (OUBLIEZ PROMETHEUS ET RUEZ VOUS DANS LES SALLES !)

IMG_20170323_0950491.jpg

De : Ridley Scott

Avec : Katerine Whaterson, Michael Fassbender, Billy Crudup, Danny McBride, Demian Bichir, Carmen Ejogo, Jussie Smollett, Callie Hernandez…


Synopsis : Les membres d’équipage du vaisseau Covenant, à destination d’une planète située au fin fond de notre galaxie, découvrent ce qu’ils pensent être un paradis encore intouché. Il s’agit en fait d’un monde sombre et dangereux, cachant une menace terrible. Ils vont tout tenter pour s’échapper.

Il y a 5 ans, Ridley Scott nous promettait le film le plus terrifiant jamais réalisé. Il y a 5 ans donc, sortait sur tous les écrans du monde entier, Prometheus, film prequel à la saga Alien. Et je déteste clairement ce film, que ce soit par son manque de rythme, son scénario incohérent et exaspérant et par des acteurs en totale roue libre. Ridley a pris cher dans sa tronche et c’est tant mieux. Comme on dit, il n’y a que les méchants qui sont punis. 5 ans, plus tard, sort donc Alien Covenant, qui est censé répondre aux nombreuses interrogations concernant la saga Alien. Est-ce que le pari est réussi ? En parti. Déjà, Ridley a tenu compte de toutes les plaintes concernant Prometheus et tous les défauts ont été corrigés : rythme intense bénéficiant d’une mise en scène qui porte désormais sur l’horreur et le gore par moment, scénario très bien écrit (avec le scénariste de Skyfall en même temps, tout est possible), acteurs profondemment juste dans leur performance et nous avons enfin un Xénomorphe de qualité. Seul bémol ? Toutes les réponses que nous étions censés recevoir avec ce film ne sont qu’en parti résolues et c’est bien dommage. Quoi qu’il en soit, la voie du carton est tout assurée pour Alien Covenant. De là à nous pondre un nouveau film dans les prochaines années, pas sûr, sauf s’il est fait par les mêmes personnes.

***/*****

Un commentaire sur “#CRITIQUE 136 – ALIEN COVENANT (OUBLIEZ PROMETHEUS ET RUEZ VOUS DANS LES SALLES !)

  1. Pour ma part, j’avais bien aimé Prometheus qui tentait de nous sortir un peu de ce jeu de 10 petits nègres récurrent à tous les films de la saga Alien. Avec Alien Covenant, le cinéaste – dépité ? – balaie tout ce qu’il a construit dans l’opus précédent ainsi que les réponses que nous étions censés trouver (notamment sur les Ingénieurs) pour nous rejouer le même film (en moins bien) que celui de 1979. Cela devient franchement répétitif et prévisible…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s