#CRITIQUE 72 – GRIMSBY : AGENT TROP SPECIAL / THE BROTHERS GRIMSBY

the-brothers-grimsby-grimsbydigitaljpgfinal_rgb

De : Louis Leterrier

Avec : Sacha Baron Cohen, Mark Strong, Isla Fisher, Rebel Wilson, Gabourney Sidibe, Penélope Cruz, Annabelle Wallis, Ian McShane…


Synopsis : Nobby Butcher n’a pas de boulot, mais cela ne l’empêche pas d’être heureux. Il a tout ce dont il peut rêver dans la vie : le foot, une petite amie géniale… et neuf gamins. Pour que son bonheur soit complet, il ne lui manque que son petit frère, Sebastian, dont il a été séparé quand ils étaient enfants. Après trente ans de recherches, Nobby retrouve finalement la trace de Sebastian à Londres. Il ignore que celui-ci est devenu le meilleur agent du MI6… Leurs retrouvailles tournent à la catastrophe, et voilà les deux frères en cavale. C’est alors qu’ils découvrent un complot visant à détruire le monde… Pour sauver l’humanité – et son frère – Nobby va devoir se lancer dans sa plus grande aventure. Pourra-t-il passer de l’état de bouffon niais à celui d’agent secret ultrasophistiqué sans faire trop de dégâts ?

Histoire de poser les choses à plat tout de suite : je n’aime que très moyennement Sacha Baron Cohen. Je ne comprends pas la hype qu’il y a autour de ce mec à chaque fois qu’il sort un film et sérieusement, même si The Dictator m’avait bien fait rire, c’est malheureusement le seul film qui à réussi à m’arracher un rictus. Parce que, disons le tout de suite, Grimsby n’est pas une bonne comédie. Si vous enlever tous les petits morceaux de comédies dans le film, vous obtenez un excellent divertissement d’action et il est clair que tout le mérite revient à Leterrier. Parce qu’à défaut de se prétendre pour Leslie Nielsen, Baron Cohen nous offre, certes, de grands moments de comédies pures, mais les 3/4 ne font que sourire. Et dans une parodie de film d’espionnage, c’est dommage quoi. Alors oui, les phases d’actions sont bonnes, voire excellentes, mais le film ne dépassera jamais ce stade-là. Jamais. Et ce, pendant 1h28. Alors après, côté casting, rien de bien sympa à se mettre sous la dent, même chose niveau bande son, seul tour de force, les phases en vue « FPS » mettent grave dans l’ambiance et envoie du bon gros pâté des familles, de quoi se mettre dans le bain pour la sortie de Hardcore Henry. En bref, Grimsby aurait franchement mérité un meilleur traitement, un autre comédien humoriste et une vraie écriture scénaristique. Est-ce parce que, j’ai beaucoup de mal avec l’humour graveleux quand il est mal foutu ?

**/*****

Un commentaire sur “#CRITIQUE 72 – GRIMSBY : AGENT TROP SPECIAL / THE BROTHERS GRIMSBY

  1. aie je ne suis pas trop surpris, ses films sont plutôt poussifs. J’ai jamais vraiment adhéré à cet humour, à la rigueur ce bon vieux Mister Bean me fais davantage rire.. et encore. Tu l’as dis, ce n’est pas notre humour, bon je m’en vais de ce pas voir les visiteurs 3.. lol 😉 bonne soirée à toi, toujours aussi plaisant de te lire !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s