#CRITIQUE 18 – A LA POURSUITE DE DEMAIN / TOMMOROWLAND (DECEPTION TOTALE)

594777

De : Brad Bird

Avec : George Clooney, Britt Robertson, Hugh Laurie, Raffey Cassidy, Tim McGraw, Kathryn Hahn, Keegan-Michael Key, Chris Bauer…


Synopsis : Casey, une adolescente brillante et optimiste, douée d’une grande curiosité scientifique et Frank, un homme qui fut autrefois un jeune inventeur de génie avant de perdre ses illusions, s’embarquent pour une périlleuse mission. Leur but : découvrir les secrets d’un lieu mystérieux du nom de Tomorrowland, un endroit situé quelque part dans le temps et l’espace, qui ne semble exister que dans leur mémoire commune… Ce qu’ils y feront changera à jamais la face du monde… et leur propre destin !

Après avoir réalisé les deux meilleurs Pixar de tous les temps –Les Indestructibles et Ratatouille– et redonné ses lettres de noblesses à la saga Mission Impossible avec un Protocole Fantôme de très bonne facture, Brad Bird revient dans la maison mère, celle qui lui a donné ses lettres de noblesses avec A La Poursuite de Demain, film de S-F bien pop-corn et qui mérite le coup d’œil… Enfin presque. Car oui, la vie est une garce et les espoirs sont souvent grands en ce qui concerne les films live-action de chez Disney. Pourquoi je dis tout ça ? Eh bien parceque l’ensemble est plat et manque d’énergie. Littéralement. Dans tous les trailers, on nous promet de voir le Monde de Demain, le Futur avec un grand F Majuscule, comme dans Fuck yeah mais malheureusement, le résultat n’est pas toujours là (d’où un l’extrait que je vous ai mis et pas une bande-annonce). Écrit en collaboration avec Damon Lindelof (le responsable de Prometheus, c’est lui), le film ne tient pas vraiment la route, la faute à une action forte et réaliste dans certains moments mais qui ne sert qu’à marquer une « pause » dans les moments dramatiques que met en place Bird et Lindelof. Sinon, pour ce qui est de la musique, la partition de Michael Giacchino est excellente, les acteurs sont tous bons (mention spéciale pour la jeune Raffey Cassidy, déjà excellent dans Selfridge) et la mise en scène est énergique mais sans plus. Une déception qui reste agréable tout de même.

***/*****

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s